Le cowboy dans les westerns

un mmoire crit par El Lobo

Retour au sommaire

Premire Partie

 

DE LOUEST ET DES VACHES

 

III. COW-BOY

 

          Au milieu de lanne 1866, des milliers de longhorns traversrent la Rivire Rouge et se dirigrent vers le nord, vers le Kansas. Les difficults dune telle opration sont inimaginables. Les longhorns taient des btes farouches, pouvant atteindre 700 800 k. de muscles et de nerfs, avec des cornes dont lenvergure moyenne tournait autour dun mtre quarante, beaucoup atteignant un mtre quatre-vingt, certains mme encore plus! Compltement sauvages et libres depuis des sicles, ils navaient nullement lintention de sortir de la brousse dpineux o ils se terraient, ni de suivre sagement un troupeau o que ce ft, et surtout pas travers des milliers de kilomtres de pistes hrisses dobstacles de toute nature. Beaucoup navaient jamais vu dhomme, plus forte raison jamais senti la corde ou le fer marquer.

 

 

 

 

Il fallut un acharnement et une dtermination obstins pour arracher ces animaux leurs refuges dpines, les rassembler, les marquer, castrer les jeunes, abattre les plus mauvaises ttes, et les faire avancer en un semblant de troupeau, quun ternuement malencontreux pouvait disperser travers limmense pays. Jo Mora crit que ces troupeaux taient forms avec les btes les plus enrages et les plus sauvages quon pt trouver dans lOuest en dehors des bisons ou des daims

                    Ctait un vrai coup de poker de la part des premiers organisateurs. Un homme pouvait senrichir dun seul coup, sil ne perdait pas en route son troupeau ou sa vie, car ce ntait pas les obstacles qui manquaient: orages, dserts, rivires en crue, stampede (panique du btail), sans parler des peaux-rouges ou voleurs de btail qui parsemaient les points chauds de la piste. Les pays inconnus rservaient bien des surprises. Il fallait parfois repartir en arrire, chercher une autre piste, recommencer plus loin.

 

            Ceux qui arrivrent au Kansas crurent avoir gagn la partie, mais ce fut pour se heurter

lhostilit des fermiers locaux qui craignaient que les tiques amenes par les longhorns ne

rpandissent la fivre du Texas dans leurs propres troupeaux. Tout cela refroidit lardeur des

Texans, et si plus de 350.000 vaches passrent la Rivire Rouge en 1866, ce chiffre tomba

moins de 35.000 lanne suivante.

Mais un jeune et dynamique acheteur de  viande de l'Illinois, J.G. mccoy, persuada la compagnie de chemin de fer de construire un tronon reliant la ligne principale une ville donne, et dquiper celle-ci de parcs bestiaux et de quais dembarquement. En 1867, Abilene fut choisie et relie directement aux abattoirs de Chicago. Le 5 septembre 1867, la Kansas Pacific Railroad emportait les vingt premiers wagons de longhorns.

 

 

 

 

 

Ds que la nouvelle fut connue au Texas, lenthousiasme un peu teint se ranima et ce fut le dbut des grandes migrations, des grands drives. Les pistes de btail Chisholm, Sedalia, Swanee etc. virent dfiler des milliers de longhorns.

Le nombre de btes transportes ne cessa d'augmenter jusqu atteindre 700 000 en 1871. Lon estime quatre millions et demi le nombre de vaches transportes entre 1866 et 1880.

Borden Chase, qui fut le scnariste - entre autres films - de Red River, survola la clbre Chisholm Trail dans les annes quarante et fut impressionn d'encore clairement distinguer aprs tant d'annes les traces de la piste marque par des centaines de milliers de vaches (Films Comments, vol. 6, n 4. cit dans H. HAWKS, Seghers, p. 145).

 

 

Des nostalgiques du vieil ouest font traverser la Rivire Rouge un troupeau de long horns dans les annes 1970

 

                     Ce fut lge dor du btail. Les ranches prirent une importance accrue, le prix des vaches monta et dimmenses fortunes virent le jour. Les marques feu se multiplirent sur les flancs osseux des longhorns et beaucoup dmarrrent dans lindustrie du btail nayant pour capital de dpart quun cheval rapide et une notion assez lastique de lapplication des marques feu. Tout cela n'alla pas sans heurts, mais les vaches continurent se rpandre dans les Cowtowns : Abilene, Ellsworth, Wichita, Dodge, Denver. Le cow-boy entra dans la mythologie avant mme d'tre arriv maturit.

 

 

Cest cette poque que se droulent la plupart des films de cow-boy, poque o tout l'Ouest ne respirait quau rythme des vaches.

Dans cette vingtaine d'annes o les cow-boys furent rois, on estime leur nombre entre 30 000 et 35 000. Essayons de voir quoi ils ressemblaient et quel tait leur travail.

 


> Suite